Les espèces exotiques envahissantes

Couverture

Les espèces exotiques envahissantes (EEE) sont des organismes nuisibles dont l’introduction ou la propagation constitue une menace pour l’environnement, l’économie ou la société, du Canada. Les EEE posent une menace importante et croissante au Canada, entraînant des impacts écologiques qui sont souvent irréversibles. Une fois que ces espèces sont établies, il est excessivement difficile et coûteux de les contrôler et de les éradiquer. Le Canada a reconnu l’importance de cet enjeu en adhérant à divers accords internationaux. La Stratégie nationale sur les espèces exotiques envahissantes (la Stratégie) a été publiée en 2004, et elle a constitué le fondement de l’élaboration de plans d’action, de stratégies, de lois et de partenariats d’appui nationaux, fédéraux, provinciaux et territoriaux complémentaires. Toutefois, les approches et les outils provinciaux et fédéraux visant à contrer les menaces liées aux EEE ont de la difficulté à garder le rythme et à évoluer à mesure que les menaces croissent. C’est pourquoi il importe de renforcer et d’améliorer les mécanismes qui appuient la mise en oeuvre de la Stratégie, ainsi que ses objectifs de prévention, de détection précoce, d’intervention rapide et de gestion des EEE.

En février 2015, les ministres fédéraux, provinciaux et territoriaux responsables de la conservation, de la faune et de la biodiversité ont renouvelé leur engagement à travailler à l’atteinte des objectifs stratégiques de la Stratégie, et ils ont créé un Groupe de travail federal-provincial- territorial spécial sur les EEE. Le mandat du Groupe de travail consistait à déterminer les mesures clés permettant de réaliser des progrès soutenus dans la mise en oeuvre de la Stratégie. Au cours des 18 derniers mois, le Groupe de travail a compilé des données probantes et demandé des conseils auprès d’un vaste éventail d’intervenants, terminant avec la tenue d’un atelier national en février 2016. En se fondant sur ces travaux, le Groupe de travail a formulé trois recommandations. Le présent rapport présente ces recommandations, ainsi que les centres d’intérêt et des exemples de taches prioritaires pour chaque recommandation.

Les trois recommandations sont les suivantes :

Recommandation 1

Amélioration du leadership et de la coordination des mesures sur les EEE au niveau national : Officialiser le Groupe de travail fédéral-provincial-territorial sur les espèces exotiques envahissantes

Centres d’intérêt : Renforcer les cadres de politiques pour le dossier des EEE; coordonner des études et des analyses nationales; encourager la collaboration et les partenariats.

Recommandation 2

Amélioration des interventions d’urgence pour les incursions d’EEE : Élaborer un cadre national pour les initiatives de détection précoce et d’intervention rapide (DPIR)

Centres d’intérêt : Fournir une orientation sur la façon d’intervenir en cas de nouvelles espèces envahissantes; encourager l’élaboration de plans de détection précoce et d’intervention rapide (DPIR); transmettre les bilans sur les experiences en matière de DPIR et tirer parti des leçons apprises.

Recommandation 3

Prise de mesures par les Canadiens : Unir nos forces pour combattre les EEE

Centres d’intérêt : Établir des partenariats stratégiques; communiquer et sensibiliser; renforcer les capacités; échanger des renseignements et des données; renforcer le financement.

Veuillez nous contacter pour demander une copie électronique des recommandations