Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Sommaire des éléments probants relativement aux constatations clés pour l’écozone+ maritime de l’Atlantique

Ce rapport est aussi disponible en version PDF. Sommaire des éléments probants relativement aux constatations clés pour l’écozone+ maritime de l’Atlantique (PDF; 5,01 Mo)

Biodiversité canadienne : état et tendances des écosystèmes en 2010 Rapport sommaire des éléments probants relativement aux constatations clés no 3 Publié par les Conseils canadiens des ministres des ressources

map

Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives Canada

Sommaire des éléments probants relativement aux constatations clés pour l’écozone+ maritime de l’Atlantique.

Publ. aussi en anglais sous le titre :
Atlantic Maritime Ecozone+ evidence for key findings summary.
978-0-660-22181-6

Le contenu de cette publication ou de ce produit peut être reproduit en tout ou en partie, et par quelque moyen que ce soit, sous réserve que la reproduction soit effectuée uniquement à des fins personnelles ou publiques, mais non commerciales, sans frais ni autre permission, à moins d’avis contraire.
On demande seulement :

  • de faire preuve de diligence raisonnable en assurant l’exactitude du matériel reproduit;
  • d’indiquer le titre complet du matériel reproduit et l’organisation qui en est l’auteur;
  • d’indiquer que la reproduction est une copie d’un document officiel publié par le gouvernement du Canada et que la reproduction n’a pas été faite en association avec le gouvernement du Canada ni avec l’appui de celui-ci.

La reproduction et la distribution à des fins commerciales est interdite, sauf avec la permission écrite de l’auteur. Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec l’informathèque d’Environnement Canada, au 1-800-668-6767 (au Canada seulement) ou au 819-997-2800, ou par courriel, à enviroinfo@ec.gc.ca.
Photographies de la page couverture : vallée de la Margaree, île du Cap-Breton, Nouvelle-Écosse, © iStock.com/cworthy; rochers Hopewell Rocks, baie de Fundy, Nouveau-Brunswick, © iStock.com/MorganLeFaye.

Ce rapport devrait être cité comme suit :
Secrétariat du RETE. 2014. Sommaire des éléments probants relativement aux constatations clés pour l’écozone+ maritime de l’Atlantique. Biodiversité canadienne : état et tendances des écosystèmes en 2010, Rapport sommaire des éléments probants relativement aux constatations clés no 3. Conseils canadiens des ministres des ressources. Ottawa, (Ont.). xi + 108 p. http://www.biodivcanada.ca/default.asp?lang=Fr&n=137E1147-1

© Sa Majesté la Reine du chef du Canada, 2014

Also available in English

Préface

En 2006, les Conseils canadiens des ministres des ressources ont élaboré le document Un cadre axé sur les résultats en matière de biodiversitéNote de bas de page1, qui est centré sur les mesures de conservation et de restauration prévues dans la Stratégie canadienne de la biodiversitéNote de bas de page2. Le rapport Biodiversité canadienne : état et tendances des écosystèmes en 2010Note de bas de page3 a été le premier rapport rédigé suivant ce cadre. Il présente 22 constatations clés issues de la synthèse et de l’analyse de rapports techniques de base sur l’état et les tendances pour de nombreux thèmes nationaux intersectoriels (série de rapports techniques thématiques) et pour les écozones+ terrestres et marines du Canada (évaluations de l’état et des tendances des écozones+). Plus de 500 experts ont participé à l’analyse des données ainsi qu’à la rédaction et à l’examen de ces documents de base. Des rapports sommaires ont également été élaborés pour chaque écozone+ terrestre afin de présenter les éléments probants propres à ces écozones relativement à chacune des 22 constatations clés nationales (série de rapports sommaires sur les éléments probants relativement aux constatations clés). Ensemble, ces produits constituent le Rapport sur l’état et les tendances des écosystèmes en 2010 (RETE).

Le présent rapport, Sommaire des éléments probants relativement aux constatations clés pour l’écozone+ maritime de l’Atlantique, présente les éléments probants de l’Évaluation de l’état et des tendances de l’écozone+ maritime de l’AtlantiqueNote de bas de page4 liés aux 22 constatations clés nationales. De plus, il met en relief les grandes tendances propres à cette écozone+, sans toutefois fournir une évaluation complète des données concernant ses divers écosystèmes. Le degré de détail de l’information présentée varie selon les constatations clés, et il se peut que des questions ou des ensembles de données aient été omis. En outre, à cause de la date de publication du rapport ou d’un manque de données facilement accessibles concernant l’écozone+, certaines constatations clés n’ont pas été traitées. Une importance particulière a été accordée aux données provenant de la série des rapports techniques thématiques, de portée nationale. Comme dans tous les produits constituant le RETE, les périodes sur lesquelles sont basées les évaluations de l’état et des tendances varient, d’une part parce que les périodes pertinentes pour les divers aspects des écosystèmes varient, et d’autre part parce que l’évaluation est fondée sur les meilleurs renseignements disponibles, qui proviennent de diverses périodes.

Système de classification écologique - écozones+

Une version légèrement modifiée des écozones terrestres du Canada, décrite dans le Cadre écologique national pour le CanadaNote de bas de page5, a permis de déterminer les zones représentatives d’écosystèmes pour tous les rapports compris dans le présent projet. Les modifications comprennent : un ajustement des limites terrestres pour tenir compte des améliorations résultant des activités de vérification au sol; la fusion des trois écozones de l’Arctique en une seule écozone; l’utilisation de deux écoprovinces, à savoir le bassin intérieur de l’Ouest et la forêt boréale de Terre-Neuve; l’ajout de neuf zones marines représentatives d’écosystèmes; et l’ajout de l’écozone des Grands Lacs. Ce système de classification modifié est appelé « écozones+ » dans ces rapports afin d’éviter toute confusion avec les « écozones » mieux connues du cadre initialNote de bas de page6. Les limites de l’écozone maritime de l’Atlantique sont les mêmes dans les deux cadres.

Cadre de classification écologique pour le Rapport sur l'état et les tendances des écosystèmes du Canada.

carte

Description longue pour la carte de l'écozone+ du Canada

Cette carte du Canada montre le cadre de classification écologique pour le Rapport sur l'état et les tendances des écosystèmes, appelé « écozones+ ». Cette carte illustre la répartition des 15 écozones+ terrestres, deux grandes écozones+ de lacs et neuf écozones+ marines.

Remerciements

Le secrétariat du rapport sur l'état et les tendances des écosystèmes pour le Canada (RETE) tient compte de Trish Hayes, Dan Beaudette (Ressources naturelles du Nouveau-Brunswick), et Greg Sheehy dans la préparation des différentes ébauches du rapport. Ce rapport a été examiné et modifié par Trish Hayes et Patrick Lilley. Kelly Badger en a été la principale conceptrice graphique. Un soutien additionnel a été offert par Jodi Frisk, Isabelle Turcotte, Eric Jacobsen, Ellorie McKnight, Michelle Connolly, et par d’autres personnes. Il est fondé sur l’Évaluation de l’état et des tendances de l’écozone+ maritime de l’Atlantique4. D’autres spécialistes ont contribué d’une manière appréciable à cette ébauche de rapport et leurs noms sont énumérés ci-dessous. Des examens ont été fournis par des scientifiques et des gestionnaires de ressources provenant d’organismes pertinents des gouvernements provinciaux, territoriaux et fédéral. La Société canadienne d'écologie et d'évolution a également coordonné les examens en collaboration avec les experts externes.

Évaluation de l’état et des tendances de l’écozone+ maritime de l’Atlantique – Remerciements

Auteure principale : S. Eaton

Auteurs collaborateurs : J. Barr, D. Beaudette, T. Hayes

Auteurs collaborateurs, sections ou sujets précis :

Services écosystémiques : G. MacAskill

Effets des changements climatiques dans le Saint-Laurent : J.-P. Savard et R. Siron

Auteurs des rapports techniques thématiques du RETE d’où proviennent les renseignements :

  • Tendances climatiques au Canada, de 1950 à 2007 : X. Zhang, R. Brown, L. Vincent, W. Skinner, Y. Feng et E. Mekis
  • Tendances des grands incendies de forêt au Canada, de 1959 à 2007 : C.C. Krezek-Hanes, F. Ahern, A. Cantin et M.D. Flannigan
  • Pathogènes et maladies de la faune au Canada : F.A. Leighton
  • Tendances des populations reproductrices de sauvagine au Canada : M. Fast, B. Collins et M. Gendron
  • Tendances relatives aux oiseaux terrestres au Canada, de 1968 à 2006 : C. Downes, P. Blancher et B. Collins
  • Tendances relatives aux oiseaux de rivage canadiens : C. Gratto-Trevor, R.I.G. Morrison, B. Collins, J. Rausch et V. Johnston
  • Tendances de la capacité d’habitat faunique des terres agricoles du Canada, de 1986 à 2006 : S.K. Javorek et M.C. Grant
  • Tendances de l’azote résiduel dans le sol pour les terres agricoles du Canada, de 1981 à 2006 : C.F. Drury, J.Y. Yang et R. De Jong
  • Érosion des terres cultivées : introduction et tendances au Canada : B.G. McConkey, D.A. Lobb, S. Li, J.M.W. Black et P.M. Krug
  • Surveillance à distance des écosystèmes – sélection de tendances mesurées à partir d’observations par satellite du Canada : F. Ahern, J. Frisk, R. Latifovic et D. Pouliot
  • Tendances relatives aux oiseaux aquatiques coloniaux de l’arrière-pays et aux oiseaux de marais au Canada : D.V.C. Weseloh
  • Tendances dictées par le climat dans les écoulements fluviaux au Canada, de 1961 à 2003 : A. Cannon, T. Lai et P. Whitfield
  • Biodiversité dans les rivières et lacs du Canada : W.A. Monk et D.J. Baird

Révision effectuée par des scientifiques ainsi que des gestionnaires de la faune et des ressources renouvelables issus d’organismes gouvernementaux provinciaux et fédéraux dans le cadre d’un processus de révision administré par le comité directeur du RETE.
Des experts externes ont procédé à des révisions additionnelles de certaines sections dans leur domaine d’expertise.

Orientation offerte par le comité directeur du RETE réunissant des représentants d’organismes fédéraux, provinciaux et territoriaux.

Travail éditorial, synthèse, contributions techniques, cartes et graphiques et production du rapport par le Secrétariat du RETE d’Environnement Canada.

Connaissances traditionnelles autochtones compilées par D.D. Hurlburt à partir de sources accessibles au public.

Figure 1. Carte générale de l’écozone+ maritime de l’Atlantique.

carte

Description longue pour la figure 1

Cette carte de l’écozone+ maritime de l’Atlantique montre l’emplacement des villes et des plans d’eau auxquels on fait référence dans le présent rapport. L’écozone+ se situe dans le sud de la côte atlantique du Canada et elle englobe les trois provinces maritimes canadiennes, soit le Nouveau-Brunswick, la Nouvelle-Écosse et l’Île-du-Prince-Édouard, dans leur totalité, ainsi qu’une partie du sud du Québec. La portion québécoise de l’écozone+ comprend la péninsule gaspésienne, les Îles-de-la-Madeleine et une partie de la rive est du fleuve Saint-Laurent; cela inclut les villes de Gaspé, de Rimouski et de Sherbrooke, mais non la ville de Québec. Au sud, l’écozone+ est limitée par la frontière entre le Canada et les États-Unis.

Introduction