Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Stratégie canadienne de la biodiversité

Résumé

La biodiversité soutient les sociétés humaines écologiquement, économiquement, culturellement et spirituellement. Toutefois, malgré l'importance de la biodiversité, la croissance démographique alliée à l'augmentation de la consommation des ressources entraînement une détérioration des écosystèmes ainsi qu'une diminution du nombre des espèces et de leur diversité génétique. Le déclin de la biodiversité à l'échelle du globe est maintenant reconnu comme un des plus graves problèmes environnementaux auxquels doit faire face l'humanité.

Conscients de l'impact mondial du déclin de la biodiversité, les pays du monde ont égocié la Convention des Nations Unies sur la diversité biologique. La délégation canadienne a participé activement aux négociations qui ont mené à la Convention; le Premier ministre l'a signée au Sommet de la Terre en juin 1992 et, en décembre 1992, le Canada devenait le premier pays industrialisé à la ratifier.

Les trois objectives de la Convention sur la biodiversité sont:

  • la conservation de la biodiversité;
  • l'utilisation durable de la biodiversité;
  • le partage juste et équitable des avantages découlant de l'utilisation des ressources génétiques.

Ces objectifs illustrent la nature et la grande portée de la Convention. En qualité d'instrument général, la Convention fournit à chaque nation la base nécessaire pour évaluer ses efforts actuels afin de conserver la biodiversité et d'utiliser de manière durable les ressources biologiques, et pour déterminer la façon de combler les éventuelles lacunes et de profiter des occasions.

Une des obligations principales des parties qui ont ratifié la Convention consiste à préparer une stratégie nationale. La Stratégie canadienne de la biodiversité est la réponse du Canada à cette obligation; elle a été élaborée comme guide de la mise en oeuvre de la Convention sur la diversité biologique au Canada. Toutes les orientations stratégiques énoncées dans la Stratégie ont leur raison d'être d'un point de vue national, mais certains éléments peuvent ne pas s'appliquer dans certaines régions. La Stratégie canadienne de la biodiversité reconnaît les responsabilités constitutionnelles et législatives qui existent actuellement, au Canada, face à la biodiversité. Elle insiste également sur l'importance de la coopération intergouvernementale en vue de créer le climat politique, administratif et de recherche requis pour l'avancement de la gestion écologique. Les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux, de concert avec le public et les intervenants, poursuivront les orientations stratégiques fixées dans la Stratégie, suivant leurs politiques, leurs plans, leurs priorités et leurs possibilités financières.

Éléments de la Stratégie

La Stratégie présente une vision pour le Canada.

Une société qui vit et évolue en harmonie avec la nature, qui apprécie la vie sous toutes ses formes, qui ne prend de la nature que ce qu'elle peut donner sans s'appauvrir et qui laisse aux générations futures un monde dynamique et nourricier, riche dans sa diversité biologique.

Pour appuyer cette vision, la Stratégie présente également une série de principes directeurs qui servent de fondation à la mise en oeuvre de ses orientations stratégiques.

La Stratégie fixe un cadre d'action à tous les niveaux, qui va améliorer notre capacité d'assurer la productivité, la diversité et l'intégrité de nos systèmes naturels et, ainsi, notre capacité comme nation de se développer de façon durable. Elle promeut la conservation de la biodiversité et l'utilisation durable de nos ressources biologiques, et décrit comment nous allons contribuer aux efforts internationaux de mise en oeuvre de la Convention.

La Stratégie fixe cinq objectifs, soit:

  • conserver la biodiversité et utiliser de façon durable les ressources biologiques;
  • améliorer à la fois notre connaissance des écosystèmes et notre capacité de gérer les ressources;
  • promouvoir la sensibilisation à la nécessité de conserver la biodiversité et d'utiliser de façon durable les ressources biologiques;
  • établir des mesures incitatives et des lois pour favoriser la conservation de la biodiversité et l'utilisation durable des ressources biologiques;
  • travailler de concert avec d'autres pays afin de conserver la biodiversité, d'utiliser les ressources biologiques de façon durable et de partager équitablement les avantages découlant de l'utilisation des ressources génétiques.

La Stratégie reconnaît que la conservation de la biodiversité et l'utilisation durable des ressources biologiques sont fondamentales pour les collectivités autochtones du Canada. Elle définit les mécanismes qui permettront à celles-ci de développer leur propre interprétation de la Convention et d'agir en conséquence.

Les mécanismes proposés pour la mise en oeuvre de la Stratégie sont les suivants:

  • rapports de toutes les instances, dans un délai d'un an suivant l'approbation de la Stratégie, sur leurs politiques et leurs activités, ainsi que sur toutes les mesures qu'elles entendent prendre pour mettre la Stratégie en oeuvre;
  • coordination de la mise en oeuvre des éléments nationaux et internationaux de la Stratégie;
  • rapports sur l'état de la biodiversité.

Le succès de la mise en oeuvre de la Stratégie dépendra, en grande partie, de la mesure dans laquelle toutes les tranches de la société adopteront sa vision et ses principes, et contribueront à la réalisation de ses objectifs.

Ultimement, la conservation de la biodiversité et l'utilisation durable des ressources biologiques commanderont l'appui et la participation des particuliers, des collectivités locales et autochtones, des administrations régionales et urbaines, des écologistes, du monde des affaires, des entreprises industrielles, des établissements d'enseignement et des instituts de recherche.